La gestion des déchets en logistique dans une démarche RSE


La RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise) est une démarche volontaire menée par les entreprises qui souhaitent réduire leur impact sur l’environnement, notamment parce que le secteur de la logistique est souvent pointé du doigt. Selon une étude de la Commission européenne, il serait responsable de près d’un quart des gaz à effet de serre en Europe, conjointement avec le secteur de l’industrie.


Toutefois, de nombreuses actions en accord avec la RSE peuvent être menées à présent, en particulier pour tout ce qui concerne la gestion des déchets. Voici plusieurs pistes à étudier si vous souhaitez vous aussi passer à l’action.

Logistique ecommerce et gestion des déchets

La RSE et la logistique e-commerce

Les clients sont de plus en plus sensibles au positionnement des entreprises, en particulier à propos du développement durable et de l’écologie. Adopter une stratégie RSE, y compris dans le cadre d’un e-commerce, est donc une démarche très appréciée. 

La réalité du terrain : mettre en place une démarche RSE en logistique

La logistique d’un e-commerce repose principalement sur son entrepôt, où il peut :

  • recevoir des marchandises;
  • déballer les produits;
  • stocker les produits;
  • préparer chaque commande;
  • expédier et contrôler le transport;
  • gérer les retours et invendus.

De nombreux paramètres sont donc à prendre en compte pour la mise en place d’une démarche RSE dans le domaine de la logistique.

Les 7 thématiques à étudier pour mettre en place une démarche RSE en logistique

Un référentiel a récemment été créé pour accompagner les entreprises du secteur de la logistique, qui regroupe notamment 7 thématiques :

  • la santé et la sécurité au travail;
  • l’intégration de la RSE dans l’approche stratégique de l’entreprise;
  • le respect de l’environnement direct de l’entreprise (population, cadre);
  • la mise en place d’une économie circulaire;
  • la loyauté des pratiques (concurrence déloyale, corruption et fraude);
  • l’implication locale (emplois, implication dans les territoires);
  • la relation avec le client (protection des données, transparence, gestion des litiges).

Prévention et gestion des ressources : l’économie circulaire

L’économie circulaire participe activement à la réussite d’un projet plus responsable, notamment pour la gestion des déchetsl’un des trois domaines concernés avec l’offre des acteurs économiques ainsi que la demande et le comportement des consommateurs. Ce système est simple, puisqu’il invite chacun des participants à prendre sa part de responsabilité.

Ainsi, les acteurs économiques vont mener une réflexion sur l’extraction des matières premières, l’écoconception, la durabilité des matériaux, et l’écologie. Les consommateurs vont quant à eux s’orienter vers une consommation responsable (utilisation, partage, réparation, achat raisonné). Enfin, le recyclage se présente comme la solution principale pour tout ce qui concerne la gestion des déchets. 

Logistique RSE et revalorisation des déchets

Optimiser la gestion des déchets dans le cadre d’une démarche RSE

Les déchets générés par la logistique e-commerce sont importants, que ce soit les emballages, les produits retournés, les casses, ou les invendus. Peu importe le secteur, un entrepôt regorge toujours d’éléments à jeter. Cependant, de nombreuses actions peuvent être mises en place dans le cadre d’une économie circulaire globale.

Faire un choix judicieux concernant vos machines

Il est courant d’investir dans des machines pour améliorer le rendement et la gestion de la matière utilisée (scotch, film plastique, etc.). Toutefois, il peut être intéressant de se poser quelques questions auparavant. Si vous disposez déjà d’une machine, mais que celle-ci est en panne, une simple réparation peut vous permettre de prolonger son usage. De même, vous pouvez également opter pour une machine reconditionnée.

Sachez dans tous les cas qu’acheter une nouvelle machine, qui ne sera utilisée qu’en période de forte activité, n’est pas toujours un choix pertinent. Se tourner vers de la location peut néanmoins être une solution tout aussi viable.

Sensibiliser le personnel

Pour qu’une démarche RSE puisse être menée à bien, l’implication de tous est nécessaire. En effet, plus vos déchets sont triés, moins le coût de leur gestion est important. Pour cela, le personnel doit néanmoins être sensibilisé à cette approche, qu’il s’agisse de l’utilisation des matériaux ou de la manière de les trier. 

De même, il est important de transmettre les bonnes pratiques. Par exemple, le scotch ne se recyclant pas comme le film plastique, il est nécessaire de séparer les deux composants avant de les placer dans les bacs adéquats.

La gestion des emballages carton

La plupart des articles sont expédiés dans des emballages en carton, et c’est également ce que réceptionnent le plus les plateformes logistiques. Pour optimiser la gestion des déchets, investir dans un compacteur de carton peut donc être intéressant. Par ce biais, le volume de déchets est considérablement diminué, ce qui permet d’en faire autant pour leur transport vers la zone de recyclage.

Le film plastique

Le film plastique qui entoure les palettes est également à considérer dans une démarche RSE. Vous pouvez entre autres : 

  • en diminuer l’épaisseur;
  • choisir du film étiré, qui est plus fin que le film classique et 100 % recyclable;
  • préférer du film imprimé, qui n’a pas besoin de scotch et s’avère plus facile à recycler;
  • opter pour des machines de type filmeuse à bras, pour réaliser une économie de matière.

Les produits biodégradables

Parmi le stock de produits entreposés, certains peuvent être des matières premières propices au compostage. Si vous disposez d’un potager d’entreprise, mettre en place une zone dédiée vous permettra de limiter vos déplacements et de réutiliser les éléments qui peuvent l’être. C’est également une démarche menée par différentes plateformes logistiques : elles créent du compost à partir des denrées périmées, pour ensuite le vendre aux entreprises locales.

Sur un autre registre, selon les matières concernées, ces matières premières peuvent aussi être données aux agriculteurs pour les aider à nourrir leurs élevages.

Le stock de DLC (date limite de conservation)

Lorsque la date de péremption des produits arrive, il est plus délicat de les commercialiser. Toutefois, vous pouvez faire don de ces produits à des associations qui viennent en aide aux personnes démunies. Il vous faut pour cela prendre contact avec les structures qui pourraient être intéressées, en fonction de la nature des produits (alimentaire, hygiène, etc.).

Il en est d’ailleurs de même pour les articles considérés comme invendables, mais toujours comestibles.

Suivre la gestion des déchets

Pour être certain d’avancer dans la bonne direction et de réduire vos déchets, vous pouvez analyser différents points.

Définissez des objectifs

Commencez par définir les objectifs que vous souhaitez atteindre. Cela peut être par exemple en diminuant la quantité d’emballages en carton. Pour savoir vers où vous diriger, vous pouvez vous interroger sur la base de ces questions : 

  1. Quel type de déchets votre structure produit-elle ?
  2. D’où viennent la plupart de ces déchets ?
  3. Quelle quantité de déchets est recyclable?
  4. Combien coûte la gestion des déchets à votre entreprise (plus il y a de tri, moins le montant est élevé) ?
  5. Pourquoi mener cette démarche responsable ?

En fonction de vos réponses et de vos priorités, vous allez pouvoir établir différents objectifs et sélectionner vos critères de suivi.

Suivre la gestion des déchets avec les points de contrôle

Selon les objectifs que vous avez prédéfinis, vous allez pouvoir établir quelques points de contrôle facilitant le suivi de vos déchets. Cela peut être :

  • la quantité de déchets rassemblée (en kilos, en litres, ou par typologie de matériau);
  • la quantité d’éléments recyclés;
  • le coût global ;
  • le nombre de collectes.

En observant et en analysant les résultats, vous n’aurez plus qu’à ajuster vos process internes.

Vous en saurez plus en lisant ceci :


Une question précise ?

Prenez rendez-vous avec l'un·e des expert·e·s Ezytail.